Skip to content

The regional press regroups to launch a nouveau tv journal

I printed it 21 sept. 2022 at 19:13Mis à jour le 22 sept. 2022 at 16:43

C’est une petite révolution dans le monde de la presse quotidienne régionale. Goodbye « TV Journal », made for « Le Figaro » et glissé dans l’offre PQR [presse quotidienne régionale, NDLR] de week-end, et bonjour « Diverto ». Six éditeurs de presse régionale (Centre France, Ebra, Rossel, Sipa-Ouest-France, Sud Ouest, La Dépêche du Midi) at the moment are associés pour lancer ce nouveau média d’data consecrated au divertissement even qu’à la télévision et nouveaux écrans.

A significant challenge was organized by different press teams, though « Diverto » will likely be distributed by 53 companions ( « Ouest-France », « La Voix du Nord », « L’Alsace », « Le Télégramme » , « La Provence » , « Good-Matin », « Le Dauphiné », and many others.) debuted in 2023. The media that will likely be « digital first » would be the fois une provide numérique et current sur les réseaux sociaux, et un journal, I distributed in supplément des journaux quotidiens on weekends, like « TV Journal ».

The promoters of the challenge with nice ambitions: they’re seeing a paid diffusion of three.2 million exemplaires of the primary subject, “in faisant the primary journal of France”, explains Gilles Corbineau, president of “Various”. Les initiateurs count on an viewers of 10 million hebdomadaires. Sur le numérique, ils tablent sur 2 million distinctive guests in Moyenne, the premiere 12 months, with a croissance of fifty% for the three premiere years.

20 million euros of publicity

« Diverto » operate sous la forma d’un GIE. Les coûts du nouveau média (recrutement d’une trentaine de individuals dont un tiers de journalistes, marketing campaign de communication, and many others.), non communiqués, seront partages entre les différents teams derrière ce lancement de presse au prorata de la diffusion.

Of même, the publicity recipes had been shared among the many completely different publishers. “Diverted” vise autour de 20 million euros of publicity the primary 12 months – don’t exceed 10% sur le numerique, qui a vocation ensuite à monter. A chiffre comparatively elevé selon plusieurs observateurs. « C’est plus généralement un réel par – et un par compliqué – compte tenu coût du papier en ce second », notes a specialist.

« Diverto » compte notamment sur des codecs originaux en publicité pour se distinguish, notamment des codecs verticaux avec des publicités intégrées dans les grilles de programmes. Of the identical, on the content material, the journal is as soon as once more distinguished by many personal events – with an vital place devoted to platforms (Netflix…) and a content material based mostly on the advice with consideration to members of the family. Il y aura, en outre, a grid of detailed packages. “One of many nice modern forces is that there’s already a standard numerical provide to deal with the PQR”, notes Jean-Clément Texier, affairs banker, specialist within the press.

« TV Journal » will live on extra within the area

For faire connaître, he’s going to launch routinely an amazing communication plan for 10 million euros (campaigns on tv, within the press, posters, and many others.).

Dans ce contexte, what’s going to turn out to be « ​​TV Journal »? Il va donc s’arrêter en région (il était vendu aux éditeurs quelques centimes), mais continuara pour «Le Figaro» , «avec une provide plus adaptée à nore readerat», explains Marc Feuillée, directeur général du groupe Figaro.

Il précise, entre outre, que compte tenu des fortes hausses de prix du papier, le journal (which marketed a diffusion France payée of three.8 million d’exemplaires) n’était plus worthwhile after they despatched an 12 months. Les éditeurs pouvaient donc craindre des offres de prix. Ce journal emblématique fut, un temps, très worthwhile.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *