Skip to content

pour Alexandre Astier, il faut fuir la tradition geek actuelle

  • CULTURE

Comptant parmi les plus grands artisans de la tradition geek française, Alexandre Astier to eu des propos très sévères (additionally three attention-grabbing ones) regarding modern geek tradition.

“Il vaut mieux chercher à s’en sortir”

Director, stage artist, actor, composer and musician, Alexandre Astier is actually one of many figures of proue de la tradition geek françaisand. With the collection kaamelott, il est devenu l’un des fers de lance de la fantasy hexagonale, tout en réussissant la synthèse entre le populaire et l’érudition. Une synthèse qui est d’ailleurs turned his trademark, as in témoigne l’exceptionnel succès de ses pièces What a joie demeure! et L’Exoconference.

Additionally good dans kaamelott que dans ses autres oeuvres et dans ses interviews, Astier is illustré en veritable geekcitant à loisir l’univers de Star Wars qu’il adore, les jeux de rôle (who ont été necessities dans sa formation de créateur d’univers), les vieux jeux vidéo, la technologie, Goldorak or encore Sacré Graal! by Terry Gilliam. Regardless, Cela ne l’empêche pas d’être parfois très critique à propos de ce qu’est desvenue la tradition geek.

Invité d’honneur de la desnière édition du Competition Worldwide du Movie de Genève (le GIFF), qui s’est tenu entre le 4 et le 13 novembre dernier, et qui a récompensé l’ensemble de la carrière d’Alexandre Astier, the director ofAsterix and the Domaine des Dieux I agreed to an interview on the YouTube chain of Color3dans laquelle il a évoqué entre autres are attachment à la tradition geek :

À un second de mal longue vie, il a fallu défendre sure facets de la geek tradition: le jeu de rôle, les superheroes. On m’a déjà posed des questions sur les super-héros à une époque où ils n’avaient pas encore envahi Hollywood et où ils n’étaient pas devenus LA license la most fructueuse du monde, donc il fallait encore dire qu’Iron Man Était un personnage de grande valeur, qu’il y avait sous Bruce Banner des facets thematiques qui étaient très riches; il fallait dire aux gens “C’est pas de la merde, c’est pas des conneries comme ça qu’on peut regarder, regardez Unusualregardez toutes ces choses-là, il ya beaucoup de matière là-dessous, très riche et très belle.“In France, on était quatre ou cinq comme ça, à dire “Consideration, c’est un vrai monde qu’il ya là-dessous, c’est pas des conneries de gamins”.

Cependant, you filmed him, qui se décrit lui-même comme “a technological geekne tient pas le même discours à propos de la tradition geek d’aujourd’hui, beaucoup moins marginalisée.

Aujourd’hui, defend ces mecs-là… Ils ont le pouvoir! Ils ne sont plus à défendre maintenant. Au contraire, maintenant, il vaut mieux chercher remark s’en sortir ! Il vaut mieux chercher, avec le doigt en l’air, en disant : Consideration, les Marvel et cie, est-ce qu’il ya toujours ce qu’il faudrait là-dessous ou est-ce qu’on pas un peu passedé un cap de productivité ? Qu’est-ce que ça veut dire Star Wars Who handed the Disney, for instance?

Ce n’est pas la première fois qu’Alexandre Astier oppose la tradition geek de son enfance, et la tradition geek d’aujourd’hui. On se vivient par exemple des propos qu’il a eus à l’égard de la postlogie Star Warsor encore de la comparaison qu’il a faite, à l’event d’une interview pour la chaine Captain Popcorn, du Hulk mélancolique et solitaire de la fin des années 70 et le Bruce Banner seem dans le Marvel Cinematic Universe.

Et you? Que pensez-vous de ses propos de él? N’hésitez pas à nous le dire dans l’espace commentaires. À noter que si cet article vous a intéressé, et si vous appréciez plus généralement l’oeuvre d’Alexandre Astier, peut-être serez-vous curieux de découvrir le prochain projet du créateur de kaamelott centered on the character of Karadoc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *