Skip to content

En pleine sécheresse des nappes phréatiques, voici une technologie médiévale presque oubliée pour “semer” de l’eau

information {hardware} En pleine sécheresse des nappes phréatiques, voici une technologie médiévale presque oubliée pour “semer” de l’eau

Les nappes phréatiques en France are complied with difficilement et certaines régions imposent des restrictions pour ne pas tomber à sec. Pourtant une resolution exists et ne necessite pas de moyens colossaux ni d’innovación extremely avancée.

Les nappes phréatiques à sec

The present state of affairs is telling that l’on demand de plus en plus d’eau et pourtant les sources sont de plus en plus petites. The large drawback is that the plupart of the eau des montagnes venant de la fonte des neiges aux sommets recedes instantly into the ocean rapidly. A cycle of eau tellement rapide that allowed me to seize qu’une petite partie de la masse d’eau.

On se retrouve donc avec des nappes phréatiques qui baissent de plus en plus et qui ne parviennent pas à se renouveler. L’un des responsable es la bétonisation des nos villes et villages. Au lieu d’être absorbed by the earth and to fill the nappes phréatiques, cette eau se retrouve à ruisseler jusqu’aux ruisseaux. Outcomes: on retrouve de plus en plus d’inondations.

A veritable paradox, avoir d’inondation à une certaine période et à une autre manquer cruellement de la précieuse ressource. Pourtant ilexistent une resolution pour retain cette eau et decelerate the cycle of the eau, or du moins la faire return to a traditional rhythm. This know-how is used after the medieval age and isn’t the maintenant that rediscovers it.

A medieval know-how that laughs on the revolution

Les barrages sont des options à courtroom terme qui elles aussi s’amenuisent. Les retenues d’eau ne sont plus suffisantes pour irrigar les champs en contrebas des montagnes. Conserver l’eau en floor n’est donc pas la bonne resolution. I’ll construct a barrage pose aussi de gros problèmes environnementaux, notamment pour la biodiversity. The answer à grande échelle n’a rien de naturel. C’est en quelque sorte la méthode forte pour résoudre un problème pourtant primary.

L’objectif de la méthode est de retenir l’eau au most dans la montagne. Au lieu de guider l’eau vers les ruisseaux, puis les rivières, It’s essential for the faire to penetrate uniformly on the mountain.

Au second de la fonte des premières neiges, c’est là that know-how acquired into place. Cela s’appelle des fossés d’irrigation. Ils permettent de redirect l’eau vers le bas des montagnes, instantly on the faisant passer par le coeur de celle-ci. L’eau refait ainsi floor plus bas, par capillarité. Cela decelerate fortement le cycle de l’eau et permet d’avoir un debit plus fixed de l’or bleu. It’s really a technique of “lowtech” with out electrical energy or superior know-how.

Les fossés d’irrigation renvoient l’eau vers des gouffres que se gorge d’eau et remplissent petit à petit la montagne. The vegetation and in particulier les buissons comme le genévrier permit to retain plus longtemps l’eau dans les sols

Ces fossés d’irrigation existient pendant des centaines d’années et redirectaient ainsi l’eau à l’écart des rivières. C’est ainsi que les rivières ne finissaient pas par déborder, causant des inondations. L’agriculture a ainsi reposé pendant des siècles sur cette méthode. Aujourd’hui oubliée, elle pourrait nous permettre de résoudre les problèmes de sécheresse Des nappes phréatiques le lengthy du cycle de l’eau.

Certaines personnes appellent cette technologie des “semeurs d’eau”. In conservant l’eau dans la terre en haut des montagnes, elle reientmente ruisseler en bas. The mountain additionally turns into a big reservoir of water that may be seen naturally and slowly within the mountains, simply by the ocean.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *