Skip to content

EcoRéseau Enterprise – L’Europe sous strain pour armer l’Ukraine

  • BUSINESS

Estimated studying instances: 3 minutes

After London and Warsaw, Berlin publicizes the discharge of 14 chars Leopard à l’Ukraine. A tournat?

That is the nice strategic query. Au retour du printemps, l’affrontement motorisé goes to reprimand in Ukraine. Certains veulent dépasser la ligne rouge pourtant inscribe dès le déclenchement du conflit: pas de livraison d’armements lourds. Au risque d’être considérés par la Russia comme des cobelligérants. Ce qui ferait déborder le conflit vers la war-monde

The Surrealist Parole Prize by Xavier Bertrand

Xavier Bertrand s’en goes to conflict. Ou plutôt, il souhaite l’intensifier encore. Le tout à voix haute, en direct à la télévision. South ICLOn January 25, the president of the area of the “Hauts-de-France” (sic) declared: “La France doit livrer des chars Leclerc à l’Ukraine. » L’élu native poursuit, d’un ton docte: « Ce n’est pas une determination qui sera facile à prendre mais elle doit être prize »; « On doit être aux côtés de l’ensemble des alliés et des Ukrainiens. » L’ancien assureur de Saint-Quentin se croit succesful de donner des leçons et d’en répondre aux grands de ce monde. Peu importa sa défaite de él au congrès des LR l’an passedé, où il est arrivé quatrième sur cinq, derrière Michel Barnier.

Plutôt que de professer de pareils conseils pseudo-strategiques, Xavier Bertrand serait sans doute mieux inspiré de s’occuper de sa area – qui n’est pas en si bonne forme, avec un taux de chômage largely supérieur à la moyenne nationale, et qu ‘il a échoué, malgré ses guarantees, à réduire vraiment.

The interventionism in query

L’homme est d’ailleurs un habitué de ce style de surenchères façon « Prime Gun » … Il souhaitait notamment, in 2015, that the française military intervenes instantly sur le sol syrien, face à l’État islamique et à Bashar al-Assad. Au-delà d’une determination qui contrevenait ouvertement à la charte des Nations unies, M. Xavier Bertrand se moquait visibly comme d’une guigne de la vie de nos soldats – envoyés dans une pareille aventure aux airs de boucherie.

Passons sur ce cas personnel, qui cela écrit illustre bien l’ambiance qui s’installe dans les chancelleries occidentales. Ces jours-ci, les pays d’Europe de l’Ouest face à un dilemme: équiper l’Ukraine en confiant à ses armées des chars lourds, ou au contraire s’en tenir au establishment ? Là encore, évacuons d’emblée l’émotion, qui ne peut être que mauvaise conseillère face à de pareils risks.

L’Ukraine dans un contre-la-montre

The Ukrainian strain is powerful, automobile kyiv sait bien que la guerre, pour l’heure assez ralentie par l’hiver, risque de reprendre dès le dégel, avec des offensives dans les grandes plaines d’Ukraine. La guerre, pour l’heure acquise au principe de tranchée et à la guerilla urbane, où chacun campe sur ses positions de él, pourrait alors s’intensifier très rapidement et accélérer son sanglant tempo. Dans un sens comme dans l’autre.

Protected by the Atlantic, Washington, qui n’a pas grand-chose à craindre en cas de débordement du conflit, decides ainsi d’envoyer une trentaine de chars Abrams. A faite announcement after a phone assembly between Joe Biden and Olaf Scholz.

C’est sur l’Allemagne that the strain is the best. kyiv, qui peut déjà compter sur le soutien indéfectible et même complete de Londres, sait que Paris et Rome sont des alliés moins naturels, plus acquis à une place d’equilibre. Ainsi et pour l’heure, nos chars Leclerc n’iront pas s’aventurer à l’Est.

Berlin provides in to strain

Le chancelier d’Allemagne, lui, a été objectivement mis au pied du mur. The chef du gouvernement polandis, Mateusz Morawiecki, certified « d’inacceptable » l’attentisme supposed du gouvernement Scholz. Le tout depuis une salle du Bundestag, devant des parlementaires de l’opposition! La guerre d’affect entre Varsovie et Berlin se poursuit et s’aggrave. Faut-il rappeler que la Pologne a récemment réclamé à l’Allemagne le versement de plus d’un milliard d’euros, au titre des repairs of the Second World Conflict?

Olaf Scholz, lui, a été contraint de céder – sans pour autant que son revirement soit décisif. The Bundeswehr enverra lastly 14 chars Leopard sur les 320 dont she dispose. Pour l’heure, ce soutien est plus symbolique que décisif, even when the ligne rouge fixée par les Occidentaux eux-mêmes au début du conflit, a été dépassée. Ce sont bien des armaments lourds qui sont envoyés en Ukraine. Au risque de la belligerence.

Et les Allemands, qui tentent tout de même de ménager leurs liens avec Moscou, savent que la symbolique est horrible. See des chars allemands dans les pleines d’Ukraine ne peut que rappeler tragiquemente aux Russes les heures les plus sombres de l’Histoire. A nouveau coup de colère de Moscou est à craindre et le pire n’est pas à balayer d’un revers de la most important. Nous dansons au pied du volcan.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *